Septembre. Misère. Mon mois détesté entre tous. Synonyme d'emmerdements exponentiels avec alignement de planètes, libération de toutes les forces du mal et cataclysmes de fin du monde avec la sensation de "ça peut pas être pire... ah mais si..."

Cherchant désespérément le débardeur canonissime, j'ai tenté ça. En petite robe d'été avec mon minuscule coupon de la Droguerie, toute doublée, au départ, j'avais des finitions proprettes. Et puis... ça taille définitivement grand. En regardant le tableau des mensurations, j'étais entre la taille 8 et 10, j'ai coupé un 10 sans marge, et j'ai dû reprendre les bretelles de 4 cm, tout comme le dessous de bras, 4 cm aussi. 

IMG_6943

Je sais bien que je fais pas bonnet Z mais quand même, les pinces poitrines sont bien trop basses. Souvent en couture, on dit qu'il faut baisser les pinces, mais ça c'est parce que les filles ont les seins qui tombent :/ . Mais avec ce modèle, les miens défient la gravité avec une arrogance méconnue jusqu'alors. Impossible à rattraper, heureusement, ces bouts de pinces ne se voient presque pas dans les fleurs.

IMG_6945

IMG_6946

L'encolure et la taille des bretelles me conviennent, ça ira pour une robe de plage.